Nutrition

Actions, nouvelles et autres
Bubu
Site Admin
Messages : 942
Enregistré le : 18 avr. 2007, 22:03

Nutrition

Messagepar Bubu » 29 mai 2017, 20:10

Le Républicain Lorrain du 13/05/2017 - Par Sabrina FROHNHOFER - Photos : Pascal BROCARD - Armand FLOHR - Pierre HECKLER

« On ne parle jamais de régime mais davantage d’équilibre alimentaire. »

Le docteur Coupez rappelle que les personnes qui se lancent dans un régime doivent être suivies par un médecin. « Les régimes riches en protéines peuvent être très dangereux pour les reins. D’autres peuvent générer des carences. »


Pour être au top cet été santé : les astuces d’un nutritionniste de Thionville pour garder la ligne

    Image

Perdre quelques kilos avant l’été, c’est possible mais mieux vaut éviter les régimes et les privations. Photo Pascal BROCARD


    Image

Ludovic Coupez est médecin-nutritionniste à l’hôpital Bel-Air. Photo Armand FLOHR


    Image

Opter pour des sodas light ou zéro est recommandé. « Mais il faut que ça reste ponctuel. » Photo Pierre HECKLER


À l’approche des vacances, les astuces minceur font leur retour dans les revues. Dans les rayons des supermarchés fleurissent les produits allégés. Le docteur Coupez, nutritionniste à Bel-Air, passe à la moulinette les idées reçues.

Dans un mois ce sera l’été. Et, même si la météo est loin d’être au beau fixe, beaucoup se projettent déjà. Or, qui dit vacances dit aussi souvent maillot de bain. Vous avez trois kilos à perdre ? Parfait, direction les grandes surfaces où vous faites le plein de yaourts allégés, de sodas light, d’aliments sans sucre ajouté, de plats cuisinés minceur. Mais concrètement est-ce que ça va fonctionner ? « L’indication "allégé" , ça cache tout et rien , prévient le docteur Ludovic Coupez, nutritionniste à l’hôpital Bel-Air à Thionville. Car concrètement, un produit est désigné allégé par rapport à un autre aliment de référence. Il faut également savoir qu’il peut être allégé soit en sucre, soit en calories, soit en matières grasses, mais que souvent, en réduisant par exemple le sucre, on est contraint d’augmenter les matières grasses. » Pour s’en assurer, il suffit de comparer deux aliments identiques dont un portera l’appellation « allégé ». « Par ailleurs, lorsqu’on pense que c’est allégé, comme un yaourt, on a bonne conscience et on se dit qu’on peut en manger plus. Erreur. Le yaourt sera certes moins gras, mais il contiendra plus de sucres. » Quant aux plats cuisinés faibles en calories, le spécialiste rappelle : « Lorsqu’on ne mange pas suffisamment, on va grignoter ou manger davantage lors du repas suivant. Tout cela c’est du marketing et ce n’est pas adapté. »

Ne rien s’interdire

Le docteur Coupez préconise donc d’éviter toute frustration en ne s’interdisant aucun aliment mais en mangeant équilibré et, si possible, des aliments préparés par ses soins, « les plats industriels sont souvent des bombes caloriques », et surtout de bouger. « On peut manger de tout et pratiquer une activité physique de trente minutes chaque jour : marcher, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur. Lorsqu’on veut maigrir, y ajouter trois séances plus soutenues de quarante-cinq minutes. » Bien sûr, même si le chocolat est autorisé, mieux vaut éviter de se taper la tablette et surtout, prenez votre mal en patience et ne tentez pas de perdre du poids trop vite au risque de reprendre le double. « La stabilisation est importante. On ne monte sur sa balance qu’une fois par semaine. »

Il est donc formel : l’allégé, en plus de coûter cher, ne fera pas de miracle. « Le secret pour garder ou retrouver la ligne ? Être actif et raisonnable. »

Sabrina FROHNHOFER


Retourner vers « La Presse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité